Conseil Municipal du 16 juillet 2020 -III-

Interventions :  

  • Convention avec l’ EPFIF
  • Bilan sur le développement durable
Culture, Patrimoine, Sport et Vie Associative

Intervention sur la convention avec l’Etablissement public foncier d’Île-de-France (EPFIF) (point 19)

Depuis 2014, tout en multipliant les constructions d’immeubles, vous avez pris le risque de défier l’Etat sur la question du logement social, en dépit des Contrats de mixité sociale (CMS) que vous avez signés. Vous incriminez la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (loi SRU), qui fixe le cadre. Mais elle n’a jamais été remise en cause par aucune majorité, pas même par les gouvernements que vous avez soutenus par le passé.

Cette année encore, vous inscrivez dans le budget un prélèvement de 6,7 millions d’euros, alors que vous vous êtes vanté pendant la campagne d’avoir fait baisser cette amende grâce à vos efforts. A tort : la baisse de 700 000€ intervenue en 2019 n’était due qu’à un plafonnement automatique de l’amende au montant des dépenses réelles de fonctionnement. Les Saint-Mauriens paient votre politique au prix fort : 26 millions € d’amende depuis 2015, si l’on intègre la prévision 2019. Les sommes sont considérables ! Et cette amende peut encore augmenter.

Aujourd’hui, vous nous proposez comme solution d’avoir recours à l’EPFIF.

Sur le principe, pourquoi pas. Cependant, nous nous opposons fermement aux modalités que vous proposez, parce que nous sommes en désaccord avec votre Plan local d’urbanisme (PLU), qui ouvre la porte à une densification inédite et désordonnée de la ville.

Nous sommes en désaccord sur le périmètre de la densification : l’avenue de Condé et le boulevard de la Marne ne sont pas pour nous des axes à densifier. Nous sommes en désaccord également sur les deux Orientations d’aménagement de programmation (OAP) de La Pie.

Cette convention avec l’EPFIF, c’est le début de la densification de La Pie, que vous avez prévue depuis 2016 dans vos OAP.

Trois remarques sur ce point.

  1. C’est une densification en bord de Marne, sur les quais de La Pie, que vous nous proposez. Ce n’est pas ma vision des bords de Marne.
  2. Ensuite, avec la proximité de la Chambre de métiers et de l’artisanat, ce quartier a une vocation économique forte, qu’il a toujours eue historiquement. Nous voulons la préserver et la renforcer. Vos OAP ne tiennent absolument pas compte de cet aspect. Elles portent un projet de tout-logement, dont l’EPFIF sera le bras armé.
  3. Enfin, vous parlez d’une réflexion sur le quartier de la gare du Grand Paris Express de Saint-Maur-Créteil, pour y définir des « secteurs opérationnels ». Je suis surpris, parce que vous nous avez toujours expliqué que vous vouliez préserver ce quartier. Vous souhaitez donc le densifier ? En réalité, le processus a déjà démarré. Il y a déjà des barres d’immeubles en construction, rue André Bollier. Quel est votre projet pour l’ensemble de ce quartier ? Quelle réflexion a été menée ? Quelle vision d’ensemble est proposée à la population ? Avez-vous prévu de l’associer à l’évolution de ce quartier ?

La densification est en cours. Elle se fait au coup par coup, sans aucune vision d’ensemble. Allons-nous continuer comme cela avec l’EPFIF ?

Pour conclure, sur le logement social, une autre politique est possible. Pourquoi avoir attendu l’EPFIF pour faire 40% de logements sociaux dans les nouveaux programmes ? Pourquoi ne pas agir sur les bâtiments ou logements existants, via des opérations de réhabilitation, et en favorisant les dispositifs d’intermédiation locative ?

Je ne prends qu’un exemple : le Vernicire, à Adamville. Ce bâtiment est une occasion ratée pour faire une opération de logement social bien intégrée dans le quartier. Quel est le projet aujourd’hui ? Un immeuble qui ne dépasse pas 12 logements, pour éviter d’avoir à appliquer la loi SRU.

La vidéo :

 https://youtu.be/PjjzOQMgCUk?t=18511

Bilan sur le développement durable (F. Louradour)

Voir la vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=PjjzOQMgCUk&feature=youtu.be&t=10050

Et pour plus d'actualités, suivez-nous !

Laisser un commentaire

sept + 2 =