Conseil municipal du 5 juillet 2020 – I –

Matthieu Fernandez, au nom de Saint-Maur Avenir, s’est porté candidat à la fonction de maire.

Contrairement à ce qu’aurait du être la courtoisie, la majorité n’a pas laissé les candidats s’exprimer avant l’élection du maire. Nous reproduisons ici le discours que MF avait préparé.

programme candidat elections municipales 2020 Saint Maur des fosses

Election du maire

Madame la Présidente,

Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux,

Mesdames, Messieurs,

Je vais vous surprendre, mais je crois bien que je ne serai pas le prochain maire de Saint Maur-des-Fossés.

Pour autant, je souhaite porter ici la voix de ceux qui m’ont élu et ceci dans un esprit constructif, pour le bien de notre belle ville de Saint Maur. Je suis heureux de participer au renouvellement du Conseil municipal avec mes deux colistiers, et d’autres.

Je vais donc faire des propositions fortes pour ce mandat.

Saint-Maur-des-Fossés, notre ville, est à un tournant. Elle est en train de changer : 5000 nouveaux habitants par an viennent s’y installer, selon l’Insee, souvent des jeunes couples, avec des enfants. Et le monde autour d’elle est en plein bouleversement, avec la crise environnementale, et la crise sanitaire.

Et pourtant, à Saint-Maur, on a voulu nous plonger dans une douce léthargie, au son de la petite musique de la routine et des recettes éculées.

  • A Saint-Maur, qu’a-t-on fait pour la transition écologique ?
  • A Saint-Maur, qu’a-t-on fait pour assurer le dynamisme économique de la Ville ?
  • A Saint-Maur, qu’a-t-on fait pour la jeunesse, pour la culture, pour les solidarités ?
  • A Saint-Maur, qu’a-t-on fait pour préserver notre cadre de vie et notre service public ?

Il est grand temps de prendre la mesure de la situation, et de se préoccuper de l’avenir de la Ville ! Cependant cet avenir est grevé par une situation financière calamiteuse, héritière des mauvais choix du passé. Il n’y a plus d’argent pour investir.

Face à cette situation préoccupante, quelles sont mes propositions ?

  • Agir pour redresser les finances de la ville, en lançant un audit de la dette et en renégociant les contrats qu’il sera possible de renégocier
  • En mettant en place un grand plan d’économie d’énergie avec un objectif de 2M€ d’économie par an en fin de mandat.
  • En réduisant les dépenses courantes de la ville de 15% sur le mandat.
  • En cherchant systématiquement à mobiliser les financements de l’Etat, de la Région, des Fonds européens, dans une démarche de financements par projets.

Je veux agir pour préserver notre ville du bétonnage en cours !

  • En modifiant le Plan local d’urbanisme pour revoir le périmètre de la densification, protéger les secteurs pavillonnaires, leurs espaces verts et les arbres remarquables.
  • En révisant les projets de densification massive prévus à Champignol, Essilor, La Pie.
  • En proposant un projet innovant pour le quartier autour de la future gare du Grand Paris à Saint-Maur-Créteil, pour penser son évolution avec les habitants et en garder le contrôle, tout en intégrant les plus hauts critères environnementaux.

Je veux agir pour relever le défi de la crise du climat, de la biodiversité et de la pollution !

  • En créant un véritable réseau de pistes cyclables sécurisées.
  • En installant des bornes pour les véhicules électriques et en développant un service de navettes électriques.
  • En créant un Répare Café et en se battant pour conserver notre déchetterie.
  • En développant un circuit d’approvisionnement direct en produits bio ou locaux pour les cantines.
  • En instaurant un permis de végétaliser et en intégrant la préservation de la biodiversité dans la gestion des espaces verts, la tonte et l’élagage.

Je veux agir pour répondre à la crise économique et sociale très dure qui s’annonce !

  • En soutenant nos commerçants
    • Par la piétonisation des rues commerçantes le samedi
    • Par la révision des conditions du stationnement en zone rouge
    • Par une politique d’animations concertée, dynamique et régulière
  • En soutenant l’activité économique
    • Par la création d’un campus d’excellence autour de la transition écologique sur les sites de l’ancienne usine des eaux et de l’Observatoire
    • Par la création de pépinières d’entreprises près de la gare du Grand Paris et à La Pie, près de la Chambre de métiers et de l’artisanat.
    • Par la création d’un espace de co-working dans chaque quartier.
  • En aidant les plus fragiles
    • Par le développement d’une offre de logement social pour nos jeunes, nos familles, nos travailleurs modestes, nos fonctionnaires, nos personnes âgées et nos handicapés.
    • Par la création d’une Maison des aidants.

Je veux agir pour notre qualité de vie et notre sécurité au quotidien

  • En réalisant un plan de rénovation pluriannuel méthodique des rues et des trottoirs, en concertation avec les habitants des quartiers concernés.
  • En revoyant l’organisation du service de nettoyage pour être plus efficaces et plus réactifs.
  • En redonnant à la Police municipale, qui a été sacrifiée, les moyens d’exercer ses missions et en créant une brigade verte pour lutter contre les infractions à l’environnement.

Je veux agir pour nos familles, la jeunesse et la culture !

  • En rénovant les écoles et en plaçant au cœur de ces travaux les impératifs de la transition écologique et l’adaptation au réchauffement climatique.
  • En rétablissant les activités sportives et linguistiques appréciées des familles.
  • En rénovant le skate park du stade Fernand Sastre et en créant une Maison de la jeunesse.
  • En créant des horaires d’accès libre aux équipements sportifs et en élargissant les horaires d’ouverture de la médiathèque.
  • En lançant un grand projet de mise en valeur du site patrimonial de l’Abbaye, et en créant un parcours touristique et culturel « Boucle de la Marne » à travers toute la ville.

Enfin, je veux agir pour redonner à nos concitoyens le goût de la chose publique, en ayant une action forte pour promouvoir l’éthique, la transparence et la démocratie participative. Car nous sommes confrontés à une autre crise, dont je n’ai pas encore parlé. Je l’ai gardée pour la fin, parce qu’elle m’inquiète au plus haut point. Aujourd’hui, notre démocratie est malade.

Nous sommes entrés dans une ère de défiance. Baromètre d’opinion après baromètre d’opinion, scrutin après scrutin, avec des taux d’abstention de plus en plus forts, nous ne pouvons plus faire l’impasse sur cette question. Nos concitoyens n’ont plus confiance dans leurs représentants. De plus en plus nombreux, ils refusent de participer à l’exercice fondateur de notre démocratie que sont les élections. Qu’est-ce là, sinon une forme de protestation ?

Aujourd’hui, mon propos prend une résonnance toute particulière dans le contexte des municipales. Il y a eu 65% d’abstention à Saint-Maur au 1er tour, et 70% au 2d. Le Covid y a certes sa part de responsabilité. Mais si notre démocratie est malade, la responsabilité n’en revient pas qu’au Covid. L’abstention inédite que nous avons connue s’inscrit hélas dans une tendance profonde qui transforme notre démocratie en une démocratie de l’abstention. Les chiffres sont implacables. Sur 51 431 électeurs inscrits sur les listes électorales, seuls 15 886 se sont déplacés le 28 juin, soit une participation de 30% seulement. Sans parler des autres, la liste qui est arrivée en tête a recueilli 8212 voix, soit 16% à peine des inscrits. Le prochain Maire de Saint Maur sera le Maire le plus mal élu depuis des décennies

Tous, ici présents, nous sommes donc concernés.

Tous, ici présents, nous avons été élus dans ce contexte qui doit nous donner à réfléchir. Et nous ne devrons jamais l’oublier !

Je le prends comme un impératif à agir fortement pour changer les pratiques habituelles de gouvernance.

L’éthique et la transparence font aujourd’hui l’objet d’une demande forte de nos concitoyens. C’est l’un des remèdes pour renouer le lien avec nos concitoyens.

En conséquence, je propose la mise en place d’une commission composée de membres de toutes les listes dont notre assemblée est constituée, en vue d’élaborer une charte sur l’éthique et la transparence qui sera ensuite soumise au vote du Conseil municipal.

Pour conformer la Ville à des critères élevés, cette charte doit comporter les dispositifs suivants ou être complétée par eux :

  • Rendre publiques les déclarations de situation patrimoniale des élus locaux.
  • Mettre en place un registre des rencontres entre les décideurs publics locaux et les lobbyistes, librement consultable par les citoyens.
  • Etablir un référentiel des dépenses autorisées dans le cadre des frais de représentation et formaliser un dispositif de justification de ces frais.
  • Créer une fonction de déontologue indépendant auprès des élus.
  • Mettre en place un registre public des déports en cas de conflits d’intérêts.
  • Adopter un plan de prévention de la corruption, avec les 7 volets prévus par la loi Sapin 2 de 2016, adaptés au cadre communal : code de conduite, régime disciplinaire, dispositif de recueil de signalement des lanceurs d’alerte, cartographie des risques, évaluation des tiers, contrôle comptable, formation des élus et cadres au risque de corruption et à la prévention des conflits d’intérêts.
  • Publier dans un format ouvert, facilement accessible et intelligible pour le grand public tous les documents essentiels de la gestion municipale : documents et rapports administratifs et budgétaires, documents des marchés publics et contrats municipaux.

Pour faire vivre la démocratie, je propose :

  • De respecter les droits de l’opposition et de favoriser son expression.
  • de créer des Conseil des quartiers dotés chacun d’un budget participatif de 100 000€ pour impulser enfin une véritable démocratie de proximité à Saint-Maur-des-Fossés.
  • de consulter les citoyens sur tous les grands projets d’aménagement, et je créerai un référendum d’initiative citoyenne, qui sera déclenché si 10% au moins des électeurs inscrits sur les listes électorales en font la demande.

Voilà les propositions qui sont les miennes. Je veux agir pour l’avenir de notre ville.

Je veux en préserver l’esprit, tout en l’ouvrant aux défis du monde d’aujourd’hui, et plus encore de demain.

Ces défis sont nombreux, ils sont immenses : maîtrise de la densification, crise environnementale, crise sanitaire, crise économique et sociale, crise démocratique. Mais nous pouvons les relever. Nous devons les relever. Et je n’en doute pas : ensemble, nous les relèverons.

Suite des interventions

Et pour plus d'actualités, suivez-nous !

Laisser un commentaire

vingt + dix-sept =