Saint-Maur est la perle du Val de Marne

« Saint-Maur est la perle du Val de Marne. Ce qu’il faut condamner, c’est une législation qui permet aux plus pauvres d’y accéder ».

Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, cette phrase n’est pas du Audiard ou du Jean Yann. C’est simplement du Willy Pelhate, co-listier de notre maire LR, Sylvain Berrios les plus en vus sur le groupe Facebook « Saint-Maur-des-Fossés ».

Intercommunalité villages et quartier Saint Maur 94

« Saint-Maur est la perle du Val de Marne. Ce qu’il faut condamner, c’est une législation qui permet aux plus pauvres d’y accéder ».

Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, cette phrase n’est pas du Audiard ou du Jean Yann. C’est simplement du Willy Pelhate, co-listier de notre maire LR, Sylvain Berrios les plus en vus sur le groupe Facebook « Saint-Maur-des-Fossés ».

De cette sentence incontournable, on ne peut qu’être frappé par le mépris affiché pour les plus démunis en leur interdisant l’accès à notre belle ville – qui ressemblera si on n’y prend pas garde, à la version urbaine du portrait de Dorian Gray (belle à l’extérieur – laide et vieillissante à l’extérieur). On comprend donc mieux la politique du Maire vis-à-vis du logement social et ce depuis deux mandats.

Merci monsieur Pelhate de nous avoir si crûment éclairés sur la raison des 32 millions d’euros d’amende que nous avons payées (une paille) et les 9% de logement sociaux qui ne permettent pas à des Saint-Mauriens de rester ou de pouvoir sortir de situations dramatiques. Nous avons déjà évoqué le type des personnes qui effraient la municipalité qui brandit des hordes « d’indigents » pour justifier son manque de solidarité et de pragmatisme.

La réalité est toute autre : des jeunes fonctionnaires en début de carrière, des mères célibataires, des veuves aux petites pensions qui ne peuvent espérer vivre à Saint-Maur que par le biais du logement social. Rappelons un fois encore qu’un célibataire gagnant 2569 euros/mois, un couple émargeant à 4616 euros par mois sont éligibles au logement social.

Saint-Maur ne sera plus une « perle » lorsqu’elle aura été définitivement bétonnée par du logement bourgeois et, endettée par des dépenses inutiles comme celle citée plus haut, vidée des habitants qui en font l’avenir.

Ces mêmes projets immobiliers échappent souvent aux obligations d’intégrer quelques logements sociaux par le biais de permis de construire opportunistes. La municipalité réfute les lois votées par le Parlement et mises en œuvre par le Gouvernement ; dommage de la part d’une majorité menée par un ancien député. Si Saint-Maur est une perle ce n’est certainement pas une « tour d’ivoire » ou un « petit Monaco ».

Il serait peut-être temps d’entrer dans le 21éme siècle et d’avoir des ambitions différentes pour l’avenir de ses concitoyens car c’est bien là le problème. La municipalité préfère sa propre « plastique » à ses concitoyens.

La communication sur les réseaux sociaux et les idées véhiculées par cette majorité doivent être combattues. Saint-Maur Avenir illustrera dans les prochains jours les profils de ceux qui sont privés de logement social par la politique « anti-pauvres » de la majorité en place. Aidez-nous à lutter contre l’ignominie, faites passer le message !

Edit :

Lire l’article du Parisien

Et pour plus d'actualités, suivez-nous !

Laisser un commentaire

quatre + 20 =